Visite Virtuelle, Réalité Virtuelle et Réalité Augmentée: Quelles Différences?

Visite virtuelle, réalité virtuelle et réalité augmentée: 3 termes qui se ressemblent et qui pourtant désignent des concepts relativement différents. Explications :

1- La Visite Virtuelle

Pour faire simple, la visite virtuelle désigne une visite à 360°. La visite virtuelle peut être sur des espaces existants (avec des technologies telles que PanoTour, Google Street View, Matterport, etc.) ou sur des espaces non existants. Dans le premier cas, il s’agit de photographies 360° reliées entre elles. Alors que dans le deuxième cas, il s’agit d’une visite virtuelle de synthèse: soit il est question d’images 360° de synthèse reliées entre elles, soit on recrée un environnement 3D pour pouvoir se déplacer partout, comme dans un jeu vidéo.

2- La Réalité Virtuelle

La réalité virtuelle est une intégration de la visite virtuelle dans un casque de réalité virtuelle, également appelé casque VR (pour Virtual Reality). Le casque de VR coupe l’utilisateur du monde qui l’entoure pour l’embarquer dans une autre réalité: la réalité virtuelle. Concrètement, lorsque vous portez un casque VR sur votre tête, vous pouvez tourner sur vous-même à 360° pour observer et contempler cette nouvelle réalité. Pour vous déplacer, selon les technologies de casques VR, il faut simplement fixer des points (Google Card Board, Homido) avec votre regard ou utiliser des manettes à l’aide de vos mains (Oculus Rift, HTC Vive).

3- La Réalité Augmentée

Il s’agit d’un terme légèrement plus futuriste pour désigner un concept que l’on retrouve de plus en plus sur le marché. Il est question de faire apparaître des éléments virtuels dans notre réalité, au travers d’un écran. Parmi les exemples actuels les plus connus, on retrouve: le filtre hot-dog de Snapchat, l’éléphant rose de Magic Leap (dont la véracité reste à démontrer) et le casque Hololens de Microsoft. Le principe est toujours le même, filmer le réel (au travers d’un smartphone, d’une tablette ou d’un casque VR dans le cas de l’Hololens de Microsoft) pour ajouter des éléments virtuels.